TIMIDITE.

La timidité se manifeste le plus souvent dans une situation non familière. Comme de nombreuses personnes timides évitent ces situations pour ne pas se sentir mal à l'aise, la situation reste étrangère, et donc la timidité se perpétue. Cependant, l'élément déclencheur est variable. Quelquefois, la timidité semble tirer son origine d'une réaction anxieuse physique. Chez d'autres personnes, la timidité se développerait d'abord, causant plus tard des symptômes physiques d'anxiété, et de mal-être.

Cependant, il a également été prouvé qu'un caractère plus ou moins introverti provient aussi du milieu dans lequel l'enfant a été élevé, et pas seulement de ses gènes. Un enfant timide face aux personnes inconnues, par exemple, peut finalement perdre ce trait par la suite.

Les timides ne ressentent pas forcément le même degré de timidité envers toutes les personnes. Par exemple, on peut être un boute-en-train avec ses Amis. Un Acteur peut faire montre de présence et d'audace sur scène, et se révéler timide lors d'une interview.

Les personnes timides tendent à percevoir leur propre timidité comme un "défaut", et nombre d'entre eux sont mal à l'aise du fait de leur timidité, d'autant plus dans des cultures accordant une place importante à l'individualisme, et à la prise de responsabilités. Mais d'autre part, beaucoup de personnes timides sont perçues comme des oreilles attentives, et réfléchissent davantage avant de parler. De plus, la hardiesse, opposée de la timidité, a aussi ses propres problèmes, comme l'impertinence, et des comportements inappropriés. Cela s'applique également à l'audace feinte, comme compensation de la timidité.

Timidité n'est pas synonyme d'introversion. Les personnes introverties choisissent d'éviter les situations sociales, parce qu'elles n'en retirent aucun bénéfice pour elles-mêmes, et peuvent se sentir submergées par un trop plein de stimuli sensoriels. Les personnes timides craignent ces situations, et pensent qu'elles se doivent de les éviter.

La timidité génère une souffrance : En effet, la personne peut parfaitement mesurer son handicap, mais ne trouve pas de solutions pour le résoudre. De plus, elle analyse son comportement, et mesure avec précision les difficultés sociales que cela déclenche. C'est une caractéristique humaine difficile à résoudre, et qui a un rôle plus dévastateur que constructif.

L’Hypnose pour vaincre la timidité : La timidité est un vrai problème, qui peut avoir beaucoup de répercussions dans la vie de quelqu’un. Être timide peut être très "handicapant". Le seul conseil que l’on entend lorsqu’on est timide est, "ne soit plus timide !". Bien sûr cela n’aide pas vraiment.

La timidité est presque toujours un problème de confiance en soi. Et la première étape vers la guérison, est d’admettre ce manque de confiance en soi. C’est une étape difficile mais indispensable, beaucoup de timide n’osant pas s’avouer a eux même qu’ils sont timides, préfère passer pour des gens "froid" ou "renfermé" plutôt que de s’avouer une fois pour toutes "oui, je suis timide, et je vais me soigner !".

Beaucoup de gens timides tombent aussi parfois dans l’excès inverse en pensant qu’ils sont timide par nature, que c’est comme cela et qu’il n’y a rien a faire... C’est faux !

Les gens timide doivent avant tout savoir une chose : ils n’ont pas besoin d’être "meilleur" pour ne plus être timide. On voit beaucoup de timide se réfugier derrière des excuses, en se disant que si seulement ils étaient meilleurs à "ceci" ou "cela", tout leurs problèmes seraient résolu : "si j’étais plus beau/belle", "si j’avais plus d’amis" etc…

Là encore c’est une erreur... La proportion de gens qui ont du potentiel, est aussi élevé chez les timides que chez les non timides ! La seule et unique chose qui fait la différence est... la confiance en soi.