LE CERVEAU.

La plupart des gens passent plus de temps à apprendre à se servir d'un appareil ménager, qu'à étudier le fonctionnement de leur cerveau… Richard BANDLER, (Co-inventeur de la P.N.L).

Le mal-être résulte d'un apprentissage. Se détacher d'un mal-être demande un nouvel apprentissage. Les habitudes viennent vite, et sont aussi très vite dépassées. Cela vous arrive des milliers de fois naturellement, c'est un processus qui vous arrive normalement dans votre quotidien. La plupart du temps, vous ne remarquez pas que l'un de vos comportements a disparu. Vous évoluez, et certaines choses en vous deviennent inutiles. Si vous repensiez à tous les comportements que vous avez perdus, vous pourriez juste constater qu'ils ont fait leur temps, et qu'ils étaient très certainement bon qu'ils se modifient.

Toutes expériences importantes un jour, deviennent sans aucun intérêt un jour plus tard.

Quand vous repensez à tout ce qui était vital quand vous étiez enfant, désirs, jeux, personnes, vous remarquez que tout cela a changé, n'est-ce pas…

En fait, votre cerveau est une machine à apprendre. Conserver un comportement strictement identique trop longtemps, lui demande plus d'efforts qu'une démarche de changements et d'évolution, car c'est comme cela qu'il fonctionne habituellement. C'est en fait le fonctionnement le plus naturel qui soit, et vous savez que partout, tout change en permanence. La stabilité n'existe pas, elle n'est qu'une illusion. Par exemple, vous ne fumez pas aujourd'hui de la même façon que lors de vos premières cigarettes. Et si vous remontez encore avant, fumer n'était vraiment pas attirant. Vous savez que la grande majorité des enfants détestent l'odeur du tabac. C'est un automatisme qui s'est créée un jour, et il s'est créé de façon spontanée avec les mêmes outils.

En premier lieu, il est primordial d'avoir à l'Esprit que votre cerveau apprend vite. Des mécanismes comme la photolecture vous apprennent que le cerveau peut enregistrer une quantité d'informations étonnantes pour votre partie consciente. Dans cette pratique, il s'agit de photographier les pages d'un livre l'une après l'autre, sur un rythme qui est généralement d'une page pas seconde. Si vous appliquez cette méthode  en la couplant à un exercice d'auto Hypnose, vous pouvez penser au premier abord que vous n'avez rien retenu de cette lecture. Cependant, si on vous pose une question en rapport avec ce que vous avez lu, l'information parvient à votre conscience, sans même que vous sachiez comment, ni que vous vous souvenez avoir appris cette information. Dans de nombreux cas, vous pouvez faire confiance à votre Esprit Inconscient pour qu'il apprenne, évolue, et se serve de certaines informations pour créer un changement, même si vous ne comprenez pas sur quoi il se base pour agir.

CONNAISSANCE DU CERVEAU : Votre cerveau passe ses journées à comparer ce qu’il connaît, à ce qu’il doit faire, et ses nuits à organiser ces informations pour les retrouver plus facilement, et il y parvient facilement. Votre cerveau se nourrit de sucre (cent vingt grammes par jour), et d'oxygène.

La câblerie de votre cerveau traite de cinq à neuf informations en simultanément, la concentration, et pour ne pas saturer son réseau, il automatise le plus possible. Pour cela il a sa méthode, il associe les informations entre elles, lorsque vous en activez une, et c’est toute la chaîne qui s'est activée instantanément. Il est midi, donc vous avez faim.

L’Hypnose est un état de concentration intense, souhaité ou provoqué, et qui permet de créer ou de modifier ces associations plus rapidement, un mode de sur-apprentissage.

Le passé : Ce sont ses mémoires.

Le présent : Les informations qu'il traite à un moment donné.

Le futur :  Les morceaux d’informations qu’il est obligé d’assembler pour créer une réponse à une de vos demandes.

Ce qu'il craint le plus, ce sont les changements. Et vivre mince, c’est un sacré changement, il ne l’a peut-être même jamais fait.

Ce que sait faire le cerveau.

Accepter sans juger les informations : Votre cerveau accepte sans analyser, les images, les sons, les paroles et les sensations que vous lui donnez à enregistrer, et il ne les juge pas. Les notions de beau, de juste, d'élégant, de sain, de triste et de gai, évoluent et changent en fonction du milieu social, du pays, de l’époque, de la mode, et de l’âge.
Les critères de beauté ne sont pas les mêmes en France, au Japon ou en Arabie, à quinze ans ou à soixante. Et vous, ce que vous voulez, c’est être belle/beau, et à la mode d’aujourd’hui, n’est-ce pas.

Associer les réflexes :

Prenons un exemple : Vous goûtez un morceau de chocolat, et vous aimez cela. Le neurone chocolat s’associe à l’émotion "bon". Par la suite, vous voyez du chocolat, et vous pensez "bon".

Je connais quelqu’un qui déteste le chocolat. L'Hypnose vous apprend à briser ces associations que d’autres n'ont pas.

Apprendre les automatismes : Cela rassure votre cerveau, il gagne encore plus de temps. Il associe des associations entre elles, et cela devient des automatismes.

Ce qu’il ne sait pas faire.
Du négatif.

La tentation :  Essayez de "ne pas penser à un éléphant rose", pour y parvenir, vous devez d’abord créer l’éléphant rose puis vous en débarrasser. Se débarrasser de l’éléphant rose, c’est assez facile, mais se débarrasser de l’idée de ne pas manger du chocolat lorsque l'on sait qu’il est dans le placard de la cuisine, c'est autre chose. C’est ce qui se passe quand vous essayez de penser à "ne pas manger". Votre cerveau est obligé de penser à manger, et plus vous résistez, plus c’est impossible. Vous finissez par craquer et vous mangez, cela est normal. Penser à autre chose, est le meilleur moyen de résister.

Désapprendre : Si vous parlez le Français, c’est parce que vous l’avez appris, vous pouvez apprendre d’autres langues, mais vous saurez toujours parler le Français. Essayez donc de désapprendre le Français, cela est impossible.

C’est aussi l’erreur de beaucoup de régimes, ils essayent de vous désapprendre la façon de manger que l’on vous a enseignée, et c’est impossible. Il faut apprendre une autre façon de manger.
Pour maigrir, c’est beaucoup plus facile d’apprendre à manger différemment, et ainsi de créer un nouvel automatisme.

Pas de différence entre vécu et rêvé : Et c’est là un des secrets de l’Hypnose, être capable de recréer à l’intérieur de votre cerveau, des images, des sons et des sensations du monde extérieur, votre cerveau les accepte comme réelles, et les enregistres comme telles. Si, en état d’Hypnose, vous êtes déjà rentrée dans un restaurant, que vous avez poliment refusé l’apéritif en demandant au serveur de vous amener une bouteille d’eau, que vous n’avez pas piqué dans les cacahuètes salées, ni vidé la corbeille de pain avant les entrées, que vous avez lu la carte posément, que vous avez pris le temps de choisir ce qui est bon et ce qui est sain, que vous avez mangé calmement, que vous avez participé à la conversation, que vous avez ignoré le fromage, que vous avez pris un dessert léger et sain, et que vous êtes sortie de table légère et souriante. Votre cerveau a réellement vécu ce moment de votre vie, il va l’enregistrer avec les paramètres "bon moment", et quand, dans la vie de tous les jours, vous aurez à le refaire.
Vous aurez déjà l'expérience, et cela vous paraîtra normal.

LES NIVEAUX DE CONSCIENCE : Bien que la comparaison soit peu flatteuse (elle le sera peut-être un jour), mais pour une meilleure compréhension, je vais créer un parallèle entre le cerveau et un ordinateur. Comme votre cerveau, l'ordinateur reçoit des informations de l’extérieur. Comme votre cerveau, l'ordinateur fonctionne avec des programmes qui étaient déjà installés quand vous l’avez acheté, mais vous pouvez tout aussi bien acheter d’autres programmes ou en créer. Si vous avez appris à programmer, il y a des programmes qui sont sur le bureau et que vous pouvez activer d’un clic, et d’autres qui sont dans les mémoires, mais que vous pouvez faire figurer sur le bureau si vous le souhaitez. Comme votre cerveau, vous sauvegardez, et les informations sont stockées dans des mémoires. Vous allez apprendre à programmer votre cerveau, pour créer le programme "mincir et rester mince", et le faire figurer sur le bureau de votre cerveau pour une utilisation quotidienne.

L'Esprit Conscient.

Ecran, clavier, souris, œil, oreille, peau, nez, langue : C’est la partie qui assure, par l’intermédiaire de vos sens, le contact permanent avec le monde extérieur.
C’est ce qui vous permet de sélectionner les informations. Vous ne remarquez que les informations qui ne sont pas déjà, soit en pilotage automatique subconscient, soit dans l’ombre de votre journée.
Exemple : Vous respirez sans y penser, mais si vous vous mettez à tousser trop fréquemment, vous allez le remarquer. Vous souhaitiez manger un plat bien particulier dans un restaurant, et ce plat ne figure plus sur la carte, et de ce fait, vous allez prêter une attention toute nouvelle à cette carte.
D’autre part, vous remarquez plus rapidement les différences qui correspondent à votre système de pensée prioritaire, une personne principalement visuelle remarquera les changements de décoration depuis sa dernière visite.

L’ombre de la journée.

Le bureau d'accueil. Les automatismes dont on se sert tous les jours : L’anticipation de la journée. Vos journées sont très répétitives, et vous avez déjà, dès le lever, une idée de ce que vous allez faire dans la journée, qui vous allez rencontrer, les événements un peu différents du quotidien. Quand vous vous levez le matin, une des fonctions du sommeil paradoxal est d’anticiper cette journée, et de programmer une mémoire tampon avec les automatismes habituels, et les sensations que vous allez éprouver pendant la journée, les images, les sons, et les sensations qui sont liés à ces événements (ce qui fait croire à certaines personnes qu’elles ont des rêves prémonitoires, alors que c’est une des fonctions de votre cerveau). C’est la fonction "indifférence".
Et vous allez vous en servir pour créer l’indifférence vis à vis de certains produits, vous les verrez, mais le cerveau conscient les ignorera, ce qui évite la tentation.

L’Inconscient.

Les mémoires, les informations, les réflexes, les automatismes : Vous avez trois sortes de mémoires.

Une réserve d’informations disponibles et non utilisées :  Tout un stock d’images, de sons, de sensations, et vous savez qu’elles sont là, mais vous ne vous les rappelez à un niveau conscient que si l’occasion se présente, je suis sûr que vous allez avoir maintenant une certaine idée d’un crocodile joyeux.

Des réflexes : Vous marchez dans la rue, et vous sentez subitement un parfum de mûre, et cela vous rappelle votre Grand-Mère, la campagne… Et pendant quelques secondes, une émotion de tendresse vous envahit "si vous aimiez votre Grand-Mère bien sûr".  C’est le principe de Pavlov ou de la madeleine de Proust. C’est aussi un excellent moyen d’associer une émotion à un sens. Ce que certains appellent le Q.E (le quotient émotionnel). Vous vous en servirez pour associer entre autre, l'alcool a la nausée, le gras au dégoût.

Des automatismes : Vous savez faire du patin à roulettes, du ski, du vélo, des maths, parler anglais…  bref, tout un tas de choses que vous avez apprises et qui peuvent servir un jour.

L'Esprit Inconscient.

Le disque dur et la capacité de calcul… Votre intelligence : Il gère aussi vos automatismes vitaux.

Quand votre Esprit Conscient remarque un évènement qui n’est pas anticipé dans l’ombre de la journée, il se met immédiatement en alerte, et communique l’alerte à l'Esprit Inconscient.

Trois solutions :

- Soit votre Esprit Inconscient dispose d’un automatisme qui peut répondre à la situation, et il l’active.
- Soit c’est une sensation qui a déclenché un état émotionnel, et votre Esprit Inconscient renvoie l’attitude qui lui correspond.

- Soit votre Esprit Inconscient va scanner votre stock  d’expériences et d’informations, et propose à l’Esprit Conscient des choix de solutions adaptées… votre coefficient intellectuel. Plus vous avez de choix, plus vous vous sentez libre et détendu.

C’est la raison pour laquelle vous ne pouvez créer un futur, qu’en fonction des informations qui sont déjà à l'intérieur. Essayez donc d’imaginer votre alimentation dans la trente deuxième galaxie en douze dimensions, vous seriez obligé d’importer dans cette galaxie des éléments de notre planète.

L’état de conscience de l'Hypnose.

Une réalité qui change la réalité de tous les jours : L’Hypnose est une technique qui permet à un Professionnel de guider une personne consentante, vers un état de relaxation physique et de concentration intellectuelle, et qui est propre à la faire communiquer avec son Esprit Inconscient. C’est un état de conscience éveillée pendant lequel les paroles de l'Hypnothérapeute sont analysées sans apriori. Ces paroles créent des images, des sons et des sensations qui sont confrontés avec les informations déjà contenues dans la mémoire de l’hypnotisée, et si elles sont jugées acceptables, elles sont enregistrées, soit sous forme d’informations, soit sous forme de réflexes émotionnels, qui en s’assemblant vont créer de nouveaux automatismes.
L’Hypnose permet d’anticiper les situations les plus fréquentes liées à ce nouvel automatisme, et de leur trouver des réponses qui vont permettre à l’Esprit Conscient d’utiliser sans crainte ce nouveau fonctionnement.
Comment créer et se servir de cet état de conscience ?

- Relaxation : Installé confortablement dans le calme.

- Concentration : Sur le corps et la respiration.

- Visualisation : Votre nouveau MOI.

Hypnose, le nouvel automatisme : L’Hypnose va vous permettre d'enregistrer de nouvelles informations. Images, sons et sensations nouvelles.
L’Hypnose va vous permettre de créer de nouveaux réflexes. Nouvelles associations de sensations/émotions.
L’Hypnose va vous permettre de les assembler plus rapidement en automatisme.
L’Hypnose va enfin vous permettre de tester virtuellement ce nouvel automatisme pour vous y habituer.

COMMENT CHANGER VOTRE FACON DE PENSER GRACE A L’HYPNOSE.
Etre en vacances, C’est adapter sa vie temporairement. Changer de maison, C’est apprendre à vivre dans une autre maison. Mincir, C’est adapter sa vie temporairement. Etre mince, C’est apprendre à vivre dans un autre corps.


LE PROCESSUS DE L'APPRENTISSAGE : Pour changer, votre cerveau a un mode d’emploi, il apprend. Pour que vous compreniez plus facilement, prenons un exemple : Apprendre à conduire.

D’incompétent Inconscient à compétent Subconscient : De votre naissance jusqu’au jour où vous décidez d’apprendre à conduire, votre cerveau stocke sans faire d’efforts particuliers des informations sur la conduite. Vous voyez des voitures dans la rue, dans des films, vous êtes assis à côté et vous regardez sans y prêter attention, vous faites du vélo ou vous conduisez une voiture, vous entendez des personnes commenter la conduite d’autres conducteurs.

Vous êtes incompétent inconscient : Puis un jour vous décidez d’apprendre à conduire, et leçon après leçon, vous créez de petits réflexes, plus vous êtes motivée et plus ces réflexes s’installent facilement. Mais vous vous rendez compte que vous ne savez pas conduire.

Vous êtes incompétent mais conscient de l'être : Semaine après semaine, vous apprenez par répétition (la fameuse méthode Coué), par l’erreur, vous essayez différentes réponses et vous adoptez celle qui paraît la plus adaptée, et par mimétisme, vous imitez votre Professeur et vous obtenez le même résultat. Vos réflexes se renforcent et vous avez créé un automatisme, vous savez conduire. Mais cela occupe toute votre attention, et à la moindre inattention, vous devez vous concentrer à nouveau et reprendre vos esprits.

Vous êtes devenu compétent mais cela reste conscient : Et puis un jour, vous vous rendez compte que vous conduisez naturellement, les pieds, les mains, les yeux. Tout se passe harmonieusement, vous êtes même capable de faire d’autres choses en même temps, par exemple, parler, écouter, lire une publicité sur le bord de la route etc...

Vous êtes compétent et votre Esprit Inconscient gère l'automatisme : Si une situation nouvelle apparaît, vous l’enregistrez dans la mémoire à court terme et votre cerveau complétera l'automatisme "je sais conduire" pendant votre sommeil.


UNE CERTAINE CADENCE : Il y a aussi une cadence d’apprentissage, vous ne pourriez pas apprendre en prenant vingt leçons en deux jours, mais vous ne pourriez pas non plus en prenant ces vingt leçons en deux ans.

Les cadences du cerveau sont : Trois secondes : Le rythme du cerveau.

Quatre nuits : Pour créer un réflexe.

Trois semaines : Pour commencer à les assembler en automatisme.

Plus l’automatisme est complexe, plus c’est long. Vous avez donc appris à conduire à droite, votre cerveau peut adapter cet automatisme, et vous apprendrez beaucoup plus rapidement le nouvel automatisme "je sais conduire à gauche", cela devient une question de motivation.

Comment s'en servir pour mincir ? : C’est le même processus que nous allons utiliser pour mincir. Vous savez déjà  "je sais manger", mais pour différentes raisons, cet automatisme vous a été mal appris, il peut s’être transformé au fil du temps, vous avez laissé votre corps s’entartrer petit à petit, vous avez manqué à un moment donné de motivation ou peut-être que cela vous arrangeait.  Nous allons nous appuyer sur ce que vous savez déjà, nous allons sélectionner ce qui vous sera utile, et compléter pour créer le nouvel automatisme "je sais mincir et rester mince". Mise en place de deux nouveaux automatismes : "je sais mincir" et "je sais vivre mince".

Incompétent Inconscient : Les informations pour maigrir et pour rester mince, vous les avez dans les premiers chapitres de ce livre et dans tous les magazines féminins. Rappelez-vous néanmoins que vous devez rester en bonne santé, et que le meilleur moyen de perdre du poids, c’est de le perdre lentement, deux kilos par mois en moyenne est un résultat très satisfaisant, et qui garantit un résultat durable.

Incompétent Conscient : Vous allez réapprendre à créer de nouvelles associations, de nouveaux réflexes. 
Indifférence et vue de la nourriture, nausées et alcool. Dégoût et gras, restaurant et joie.
Et anticiper vos nouvelles réactions.

Compétent conscient : Vous avez commencé à mincir, mais vous êtes obligé de faire attention, c’est la période la plus délicate, parce que vous avez la sensation que c’est arrivé, que vous avez compris, que c’est simple et que vous pouvez vous débrouiller tout seul. Erreur. Souvent fatale et cause de la reprise de poids. Cette période va correspondre à celle du premier palier, et il va falloir user vos premières relances-régimes.

Compétent Inconscient : Le premier automatisme est créé, parfait. Plus vous l’utilisez, plus il remplace l’ancien.
C’est aussi comme cela que vous allez apprendre d’abord à mincir en bonne santé, puis apprendre à vivre mince. L’erreur serait de penser que c’est le même automatisme. Avec le temps, ce premier automatisme "Je sais mincir", se transformera en "je sais vivre mince". Comme, "j’apprends à conduire", s’est transformé en "je sais conduire".

LE PROCESSUS DECISIONNEL.

L’anticipation : Toutes les informations que vos sens perçoivent sont analysées par votre cerveau, même les plus insignifiantes. Voit-il, entend-t-il, ressent-il la même vie que vous ? Et surtout, comment y réagit il ?

Exemple : Vous marchez dans la campagne en rêvassant, à 50 mètres de vous, un oiseau se pose sur une branche d’arbre et siffle, votre cerveau l’a vu et entendu. Pas vous, qui rêvassez, absorbée dans vos pensées. Cela est la fonction indifférence. Votre cerveau a l’expérience de ce genre de situation, il l’a probablement vécue des dizaines de fois, rappelez-vous la première fois que vous avez vu un oiseau quand vous étiez enfant, vous avez certainement été émerveillée. Maintenant, quand vous allez vous détendre et rêvasser à la campagne, cela fait partie de ce que vous savez être "la campagne", votre cerveau a anticipé. L’information est dans l’ombre de votre journée et vous poursuivez votre rêverie.

Même Acteur, même décor. Vous marchez dans la campagne en rêvassant, à 50 mètres de vous, un oiseau préhistorique de 10 mètres d’envergure avec des plumes bleues se pose sur une branche d’arbre et hurle.  Votre cerveau l’a vu et entendu. Vous, pas encore. Cet évènement n’est pas prévu dans l’ombre de votre journée, cela ne fait pas partie de ce que vous savez être "la campagne".
Votre Esprit Inconscient est déjà en alerte, très rapidement il collecte le plus d’informations possible, et il les analyse. C’est à dire que votre Esprit Conscient transmet les informations à l'Esprit Inconscient et pose la question : qu’est-ce que je fais ? Trois possibilité qui dépendent de votre passé.
1… Vous êtes un spécialiste de la préhistoire et votre Esprit Inconscient renvoie un automatisme. Curiosité prudente : Automatisme que vous avez appris en fréquentant et en étudiant les animaux géants qui restent sur notre planète. Vous restez calme, intéressé et prudent. De nouveau vous êtes dans une situation connue. Automatisme : Curiosité professionnelle.

2… Quand vous étiez petit, vous avez eu très peur une fois dans un zoo, une autruche s’était approchée de très près, vous, 80 centimètres, et elle deux mètres. Quelle peur. Vous avez eu très peur en voyant "Jurassic park". Vous cauchemardez souvent de grands oiseaux méchants qui arrivent et qui cassent tout. Quelle que soit la raison, vécue, vue à la télé ou rêvée, vraie ou fausse votre cerveau associe ces sensations à une émotion "peur", et là vous avez une réponse à l’émotion peur la même que d’habitude, cri, panique, fuite, évanouissement. Choisissez. De nouveau vous êtes dans une situation connue : Réponse, réflexe émotionnel.

3… Pas d’automatisme de secours, pas de réflexe émotionnel, vous ouvrez bien les yeux et vous vous demandez ce que ça peut bien être, et comment y faire face, en fonction des situations que votre cerveau va pouvoir trouver à l’intérieur de votre mémoire, il va choisir et adapter la réponse et votre attitude. De nouveau vous êtes dans une situation connue, Analyse du choix des réponses possibles. Dix secondes après, vous entendez "il y a quelqu'un dans le champ, on coupe", vous étiez sur un plateau de tournage, vous respirez un grand coup et vous laissez les gens travailler.

Comment utiliser ce processus décisionnel pour maigrir : Pour le moment le matin quand vous vous levez, votre cerveau affiche votre programme "manger", et éventuellement l’anticipation d’événements s’y rapportant que vous avez prévus pour la journée, "déjeuner avec une amie, apéritif à la maison, poulet frites du dimanche midi". Et vous savez d’avance comment ça va se passer. Vous êtes, et donc il est dans une situation connue, "Je résiste, je craque et je me dégoûte". C’est la même réaction que vous avez à ce mensonge très célèbre "C’est la dernière fois que je…" Impossible, donc perdu d’avance. Pour mincir ce jour là, il va falloir faire appel à la volonté, donc souffrir. Vous allez devoir résister à la tentation, et vous savez maintenant que votre cerveau ne sait pas résister, qu’il va succomber et que vous allez vous détester.

L’Hypnose, elle,  va vous permettre de créer virtuellement ces situations et de trouver les réponses d’avance, les intégrer dans un automatisme et l’afficher dans l’ombre de vos journées.
Ce ne serait pas pratique de passer devant une pâtisserie sans la voir, d’accepter l’invitation à dîner sans se dire que le régime est foutu, de faire des courses et "d’oublier" d’acheter des biscuits, du saucisson, des fromages.

Savez-vous comment vous pensez ? : Votre cerveau voit, votre cerveau écoute, votre cerveau sent, votre cerveau goûte et il touche le monde extérieur grâce à la peau et les yeux.

Mais comment analyse-t-il ces informations ? Qu’elles sont ses priorités et ses habitudes ? Vous pensez ? Nous sommes bien d’accord ! Mais savez-vous ce qui se passe réellement à l’intérieur de votre cerveau quand vous pensez ?  Y avez-vous déjà pensé ?

Fermez les yeux quelques instants et pensez à une personne que vous aimez, la voyez-vous à l’intérieur de votre pensée, entendez-vous sa voix, sentez-vous son parfum, éprouvez-vous une sorte de sensation presque physique à l’idée de serrer cette personne dans vos bras ?

Pour penser, votre cerveau recrée le monde extérieur à l’intérieur, ou tout du moins une partie de ce monde.

Nous utilisons tous ces trois systèmes, les images, les sons, et les sensations. Mais comme vous ne reproduisez qu’une partie du monde extérieur, vous utilisez plutôt les images, ou plutôt les sons ou plutôt les sensations.

N’avez-vous jamais fait attention au fait que pour dire : "Oui, j’ai compris", certaines personnes disent "c’est clair, je vois ce que vous voulez dire", d’autres "bien entendu, ça sonne juste" et d’autres " c’est bon, je le sens bien".

Alors, vous voulez-vous savoir comment vous pensez ? : Pour que vous puissiez avoir le plus d’efficacité possible avec ces séances d'Hypnose, un peu comme si je vous faisais une démonstration d’un nouvel ordinateur, vous aller apprendre à mieux vous connaître pour pouvoir programmer votre "Windows" et utiliser pleinement les capacités et le potentiel de votre ordinateur de bord, votre cerveau.

Cela vous permettra d’avoir une meilleure communication avec vous-même, et avec les autres si vous êtes observateur, et d’impressionner plus rapidement votre cerveau Mieux l’information est enregistrée, plus il est facile de la retrouver.  Et donc, les informations sont d’autant plus faciles à retrouver, si vous associez un film en couleur dont vous êtes l’Acteur principal à un son stéréo, un parfum connu et à une sensation forte.

Munissez-vous d’un stylo, de calme et de curiosité et partez à la découverte  de votre monde intérieur.

Etes-vous principalement visuel ? : Les visuels ont une respiration rapide du haut de la poitrine, se frottent les yeux, parlent vite avec un timbre de voix aiguë, regardent les gens dans les yeux quand ils leur parlent, soignent les apparences. Les visuels ont leurs verbes : Regarder, paraître, voir, éclairer, imaginer… Les visuels ont leurs mots : Spectacle, vue, oeil, portrait, film, couleurs… Les visuels ont leurs adjectifs : Clair, sombre, transparent… Les visuels ont leurs locutions : Avoir à l’œil, bonne mine, l’air de, une vue d’ensemble, les idées claires… voir rouge, le bout du tunnel, la vie en rose, donner le feu vert…

Etes-vous principalement auditif ? : Les auditifs ont une respiration normale et plutôt abdominale, se touchent la bouche pour réfléchir, parlent calmement avec une voix grave et claire, ne regardent pas les gens dans les yeux quand ils leur parlent, lisent chaque mot d’un texte, sont logiques, se font les questions et les réponses dans leur tête. Les auditifs ont leurs verbes : Entendre, écouter, sonner, dire… Les auditifs ont leurs mots : Rythme, silence, son, accent, discussion… Les auditifs ont leurs adjectifs : Logique, bruyant, harmonieux… Les auditifs ont leurs locutions : Tendre l’oreille, façon de parler, j’ai entendu dire, c’est un malentendu, mot pour mot, être à l’écoute, être le porte-parole, ça me dit quelque chose …

Etes-vous principalement kinesthésique ? : Les kinesthésiques ont une respiration lente abdominale, les mains souvent croisées sur le ventre, parlent lentement d’une voix grave avec les yeux fermés, sont sensibles aux atmosphères, ressentent les choses et les gens. Les kinesthésiques ont leurs verbes : Sentir, ressentir, tenir, contacter, éprouver. Les kinesthésiques ont leurs mots : Sensation, gaieté, frisson, beauté, qualité, impression, confidence… Les kinesthésiques ont leurs adjectifs : Doux, chaud, ému, triste, bon, sensible… Les kinesthésiques ont leurs locutions : Je ressens une certaine gêne, j’ai saisi votre pensée, être en colère, se faire du bien, C’est bon, une drôle d’ambiance…

Quels sont les paramètres qui déclenchent les émotions : Le rôle d’une émotion est de signaler à l’Esprit Conscient les évènements qui nous sont signifiants, et de motiver les comportements qui apportent une solution. Il faut néanmoins ne pas créer d’émotions trop fortes, qui peuvent aller jusqu’à une peur paralysante ou une phobie obsessionnelle. 

Une émotion dure de quelques secondes à quelques minutes au maximum, plus d’une heure et cela devient une humeur et plusieurs jours un trouble affectif.

Il y a généralement cinq émotions principales : Colère, peur, tristesse, joie, dégoût.

Dans le cadre de ce programme "mince", nous allons y ajouter indifférence et supprimer colère et peur, pas vraiment utiles.

Dans un premier temps vous aller repérer les images, les sons et les sensations qui les déclenchent et créer les associations qui vont déclencher, selon vos besoins, indifférence et chocolat, dégoût et alcool, joie et sport, tristesse et gros, indifférence et pâtisseries.  

Joie : Pensez à un souvenir où vous étiez joyeux.

Dégoût : Pensez à un plat qui vous dégoûte, fermez les yeux et remangez-le intérieurement, comme si il était là sous votre nez, dans une assiette, et répondez par écrit aux questions.

Tristesse : Pensez à un souvenir où vous étiez triste. Revivez-le intérieurement avec intensité, comme vous l'avez vécu, et répondez par écrit aux questions. Indifférence : Cherchez un produit ou un magasin qui vous laisse totalement indifférent, c’est souvent le plus dur, tellement vous passez à côté sans le voir. Revivez ces moments intérieurement avec intensité, comme vous les avez vécus. Pensez-y intérieurement, et répondez par écrit aux questions pour chacune des émotions ci-dessus.

- C’est une image, des diapos, un film ou rien de visuel ?
- Vous êtes acteur ou spectateur ?
- C’est en noir et blanc ou en couleur ?
- La vision est nette ou floue ?
- Etes-vous l’acteur principal ou un figurant ?
- Plein-écran, dans un cadre ou dans un coin de l’écran ?
- Y-a-t-il du son ou un silence profond ?
- D’où vient la source sonore ?
- Ambiance musicale ou voix ?
- Le son est net ou comme étouffé ?
- Y-a-t-il un parfum ou une odeur lié au souvenir ?
- Y-a-t-il un goût lié au souvenir ?
- Y-a-t-il un contact lié au souvenir ?
- Vous éprouvez une sensation de chaud ou de froid ?
- Vous sentez-vous concernée ou pas ?
- L’ambiance est amicale ou hostile ?
Maintenant, comparez les réponses des quatre émotions, il serait stupéfiant qu’elles soient identiques.

Que se passe t-il vraiment pendant que vous dormez ? : Quand vous vous endormez, votre corps se détend et votre cerveau s’apaise, quand vous dormez, le corps se nettoie et le cerveau s'organise et classe.

Vous vous réveillez le lendemain matin comme par enchantement sans vous souvenir de grand-chose.
Votre corps est plein d’énergie et votre cerveau se réveille doucement, le cas échéant, vous activez leur réveil d'un grand bol de café.

C’est parfait. Vous êtes prêt pour l’action.

Mais que s'est-il passé pendant ces quelques heures où vous dormiez ?

Le sommeil a t-il une utilité ? Laquelle ? : Physiquement, votre corps a relâché la tension des muscles, les cellules ont été nettoyées et oxygénées. Le système lymphatique nettoie les articulations et les muscles, amène les toxines dans le sang, le foie trie et évacue les toxines via le gros intestin. Si l’évacuation n’est pas possible, les toxines sont stockées dans le gras.  Et votre cerveau, qu’est-ce qu’il a fait toute cette nuit. De temps en temps, il se réveille. Quatre à cinq fois par nuit, discrètement, en essayant de ne pas déranger le corps. Et il profite de ce moment de calme pour organiser ses mémoires et se mettre à jour pour le lendemain. Ces périodes où le corps dort et où le cerveau s’active s’appellent les rêves, en terme technique : Le sommeil paradoxal.

Le sommeil paradoxal : C’est le nom que l’on donne à ces périodes du sommeil qui correspondent aussi à ce que l’on appelle : Le monde des rêves.

Le corps dort et le cerveau vit, comme pendant une séance d’Hypnose.

Le cerveau a même une très grosse activité pendant ce sommeil paradoxal, il profite du calme du corps, il n’est plus perturbé par les informations de l’extérieur, il peut classer ses dossiers. 
Il va surtout examiner les informations reçues pendant la journée, et s’organiser pour les ranger selon leur ordre d’importance, en fait il va associer ces informations à des émotions ou à de l’indifférence, et c’est là qu’il peut vous aider à perdre vos mauvaises habitudes. Rappelez-vous l’ordinateur, quand vous arrêtez un dossier, il vous demande si vous voulez l’enregistrer ? Ou, si vous êtes sur internet, si vous voulez les mises à jour des programmes. L’avantage que nous avons par rapport à l’ordinateur, c’est que nous pouvons intervenir sur l’importance et l’ordre d’importance des informations.

Voyons comment devenir programmateur de cerveau.

Le rôle du sommeil paradoxal : Ce "sommeil" intervient quatre à cinq fois par nuit, et ces phases de sommeil durent de dix à vingt minutes chacune, en fonction du travail à effectuer.

La première phase du sommeil paradoxal : Votre cerveau vide la mémoire à court terme de la journée, puis, il sélectionne et range les informations qui ont retenu l'attention de l'Esprit Conscient:

- Soit en augmentant le stock d'images, de sons et de sensations.

- Soit en renforçant un réflexe existant.

- Soit en complétant et en adaptant un automatisme existant.

Et il efface l’ombre de la journée passée. C’est l’oubli.

Voulez-vous enregistrer les modifications apportées à "votre vie de tous les jours.doc" ?

La deuxième phase du sommeil paradoxal : Votre cerveau va "revivre" vos quatre dernières journées, 70% de ce temps est consacré à la quatrième dernière journée passée, ce qui lui permet de déceler les répétitions dans les nouvelles informations, les images, les sons ou les sensations qui se répètent de façon régulière depuis quatre jours, ou la répétition d’états émotionnels liés aux même stimuli. S’il y a persistance de répétition entre une image ou un son ou une sensation, il crée un nouveau réflexe. S’il y a des connections répétées entre plusieurs réflexes, il commence à créer un nouvel automatisme. Toutes les informations de la quatrième dernière journée passée ont été rangées. Voilà pourquoi votre cerveau a une cadence de quatre jours, et que vous ne pouvez pas apprendre à conduire en prenant une leçon tous les mois.

Mise à jour des paramètres de "votre vie de tous les jours.doc", Fermeture de Windows.

La troisième phase du sommeil paradoxal. Trois heures du matin, l'heure  des mauvais dormeurs : C’est la phase du sommeil paradoxal la moins connue. C’est aussi celle qui permet d’associer des comportements, et de créer des automatismes plus rapidement. Votre cerveau doit scanner l’ensemble de ses informations et comparer les modes d’apprentissage, il apprend à apprendre.
Comme un ordinateur branché en permanence sur Internet et qui met à jour vos programmes pendant la nuit, en adaptant vos fichiers sans les déranger. Peut-être est-ce la porte des étoiles et que votre cerveau se met en contact avec l’Inconscient universel ou… ? Une sorte de "demande et tu recevras" qui lui permettrait d’envoyer une onde porteuse d’une question et de recevoir une réponse, une radio le fait bien.

Windows update : http//www.votre vie de tous les jours. Com.

La quatrième phase du sommeil paradoxal : Votre cerveau va "vivre" votre journée à l’avance. Vous avez bien un carnet de rendez-vous où vous avez prévu des choses. Il le sait, rappelez-vous que votre cerveau, c’est vous. Et puis, vos journées se ressemblent toutes tellement. Ce qui lui permet de sélectionner les automatismes dont vous aller avoir besoin pour vivre et il crée une pré-ombre des images, des sons ou des sensations que vous avez prévus de vivre ce jour. Ce qui a pour effet de supprimer la surprise, et de vous faire vivre dans une sécurité cérébrale. Vous êtes dans une situation connue  et il peut regarder, voir, entendre, goûter, sentir, toucher la vie,  et rentrer des informations nouvelles qui seront traitées la nuit suivante. Il ne vous fera remarquer que ce qui n’est pas prévu, cela lui permet de rester vigilant et de pouvoir vous intéresser à ce qui se passe autour de vous, la base du principe Zen "ici et maintenant". Et ainsi de suite nuit après nuit, il s’adapte.

Veuillez patienter pendant l’ouverture de votre ordinateur, Windows vérifie votre installation.

Au réveil : Réveillez-vous lentement. Laissez-lui le temps de penser à tout. Cela vous est certainement déjà arrivé d’être réveillé brutalement. Toute la journée, vous devez redoubler d’attention, vous avez des trous de mémoire et vous finissez la journée épuisée. C’est tout simplement que votre "ombre" n’est pas complète et que votre cerveau ne sait pas bien ce qui va lui arriver, vous devez rester attentif toute la journée. Quand vous vous réveillez lentement, vous vous rappelez de vos rêves, votre journée est légère et vous avez même des impressions de déjà vécu. Eh oui. C’est une des fonctions du cerveau, le rêve prémonitoire.

Si vous vous souvenez de vos rêves, et que vous savez les analyser, ils vous permettront de répondre aux questions qui vous préoccupent le plus, c’est la réponse de votre Esprit Inconscient.
Si vous ne vous souvenez pas de vos rêves, vous aurez parfois durant la journée des sensations de déjà vu ou de déjà vécu.

Je vous laisse imaginer comment vous pourriez utiliser ce pouvoir pour vous aider à mincir.